La voiture autonome est un rêve technologique en passe de devenir une réalité.

Le Parlement débattait de l'avenir de la voiture autonome, au moment où les Ministres des Transports des 28 signaient également une feuille de route sur le sujet, afin d'élaborer un cadre européen d'ici à 2019. Retrouvez mon intervention en plénière.

“Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la voiture autonome est un rêve technologique en passe de devenir une réalité.

Aujourd’hui déjà sont mises sur le marché des voitures semi-autonomes qui se garent toutes seules, tournent toutes seules et freinent toutes seules. Demain, le conducteur ne sera plus qu’un passager de sa propre voiture.

Les gains de temps et de confort pourraient évidemment être immenses, mais c’est surtout au niveau de la sécurité que les progrès sont les plus attendus, car la plupart des 26 000 décès annuels sur les routes européennes sont dus à des erreurs humaines. Combien de vies pourrons-nous sauver grâce aux nouvelles technologies?

Cependant, il reste de nombreux obstacles, et de nombreuses questions demeurent et doivent être résolues. Ces questions ont déjà été évoquées; je les rappelle. Qui sera responsable en cas d’accident? Comment adapter nos infrastructures routières et de télécommunications? Comment coordonner l’action des différents usagers de la route?

En outre, les voitures autonomes seront nécessairement des voitures connectées, ce qui soulève aussi des questions. Comment s’assurer qu’elles ne pourront pas être piratées et qu’en sera-t-il de la protection des données?

Si nous parvenons à répondre de manière coordonnée à ces questions, l’Europe aura les moyens de devenir leader de cette nouvelle révolution industrielle.”

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter