Communiqué de presse – Le chômage de longue durée ne doit plus être une fatalité !

Le 29 octobre, le Parlement européen a voté en faveur d'une proposition de la Commission européenne qui vise à mettre en place trois mesures concrètes dans les Etats membres pour faciliter la réinsertion des chômeurs de longue durée (plus d'un an) sur le marché du travail.

La Commission propose d’abord de faciliter l’inscription des chômeurs de longue durée auprès des services de l’emploi, ensuite d’offrir une évaluation individuelle pour déterminer leurs besoins et leur potentiel, enfin de mettre en place des accords d’intégration professionnelle entre chômeurs et services publics de l’emploi (ce sont des plans personnalisés d’actions pour garantir le retour à l’emploi).

Ces mesures, Anne Sander s’en félicite, ont pour objectif d’améliorer les services offerts à cette catégorie de chômeurs pour les aider à retrouver rapidement un emploi.

« Aujourd’hui, ce sont près de 12 millions de personnes qui sont au chômage depuis plus d’un an en Europe. Cela représente la moitié du nombre total de chômeurs européens. En France, ils représentent aussi près de la moitié des chômeurs.

Pour sortir de la crise du chômage, c’est donc cette catégorie qui doit devenir une priorité pour l’Union européenne car plus la durée du chômage est longue plus le retour à l’emploi est difficile », a déclaré Anne Sander.

« Ces chômeurs souffrent de pauvreté et d’exclusion sociale. Plus les mois passent, plus ils s’éloignent des réalités et des exigences du marché de l’emploi. Leurs compétences et leurs qualifications s’amoindrissent et s’affaiblissent », a-t-elle ajouté.

« Le chômage de longue durée ne doit plus être une fatalité ! », a conclu Anne Sander

Partager sur facebook
Partager sur twitter