Fermeture des frontières internes de l’UE – une exception pendant la pandémie

En session plénière du Parlement européen, j’ai voté la résolution demandant à ce que les atteintes à la liberté circulation au sein de l’UE restent une exception durant la pandémie.

Je me réjouis qu’à l’origine de ce texte se trouve une pétition d’un citoyen européen, alertant les institutions européennes sur les conséquences dramatiques des décisions unilatérales et non coordonnées de fermeture des frontières prises par les Etats membres, pour faire face à la crise de la #COVID-19. Tout particulièrement dans les zones frontalières, des familles ont été séparées, des frontaliers ont eu des difficultés pour se rendre sur leur lieu de travail, des entreprises locales ont été durement touchées par l’arrêt partiel de l’économie.
Par cette résolution, nous demandons aux États membres :
– de prendre les mesures nécessaires pour permettre le franchissement des frontières tout en garantissant une sécurité et une protection sanitaire maximales,
– de poursuivre les efforts pour améliorer la coordination entre eux,
– d’accorder une attention particulière aux particularités des régions transfrontières, et notamment aux travailleurs frontaliers et que les habitants des régions frontalières soient exemptés des mesures et des restrictions, tout en respectant les mesures émanant des autorités sanitaires des États membres concernés afin de prévenir la propagation du virus.

Partager sur facebook
Partager sur twitter