Communiqué de presse – Transporteurs routiers: nous exigeons la fin de la concurrence déloyale – 27.02.2018

À l’occasion des négociations sur le Paquet routier révisant les règles applicables au transport routier de marchandises, Jérôme Lavrilleux, Elisabeth Morin-Chartier, Geoffroy Didier et Anne Sander ont rappelé les priorités qu’ils défendront.
« Les règles du détachement doivent s’appliquer dès le premier jour d’une opération internationale ou de cabotage. C’est le seul moyen de mettre un terme au dumping social et à la concurrence déloyale qui détruisent nos entreprises de transport routier », ont-ils affirmé.
« La libéralisation du nombre d’opérations de cabotage est une dérèglementation inacceptable. Au contraire, il faut des règles très claires : nous demandons un maximum d’une opération de cabotage sur trois jours pour éviter le retour à vide des camions et lutter contre le nomadisme des chauffeurs. »
« S’agissant des conditions de travail des conducteurs, les règles doivent être tout aussi limpides pour assurer la sécurité sur nos routes : le repos hebdomadaire en cabine doit être interdit ! »
« Le traitement différencié des véhicules légers de moins de 3,5 tonnes a donné lieu à des dérives avec des conséquences terribles pour les acteurs du secteur. Cela n’est plus tolérable : ces véhicules doivent être soumis aux mêmes règles que les poids lourds s’ils effectuent des activités de transport de marchandises », ont-ils ajouté.
Les députés des différents groupes politiques vont désormais s’atteler à l’élaboration des compromis. Le vote en commission emploi et affaires sociales est prévu le 23 mars.
Partager sur facebook
Partager sur twitter