Un accord en défaveur de l’agriculture européenne – Traité de libre-échange avec le MERCOSUR

Alors qu'un mouvement de fonds s'impose en Europe pour des normes de plus en plus strictes, comment s'assurer que les normes environnementales et sanitaires que nous imposons à nos agriculteurs européens soient respectées par les produits que nous importons dans le cadre du traité de libre-échange avec les pays du Mercosur?

Alors que l’on nous garantissait une compensation des pertes à prévoir dans les filières de la viande bovine, du sucre, de la volaille ou de l’éthanol par des avantages dans d’autres secteurs comme le vin ou les indications géographiques et appellations d’origine, aujourd’hui des critiques émergent quant à ces prévisions. A l’occasion de l’audition de la Commission européenne par le Parlement européen, j’attirais l’attention de cette dernière sur les dangers de cet accord. Pour ma part, cet accord n’est pas équilibré, et tout particulièrement pour notre agriculture.

Partager sur facebook
Partager sur twitter