Reconnaissance européenne de semences produites en Ukraine – Ne pas agir dans la précipitation

La proposition de la Commission européenne d’accorder une reconnaissance des conditions de production de certaines semences venues d’Ukraine, risque de déstabiliser les marchés européens et notamment français.

En commission de l’Agriculture du Parlement européen, je suis intervenue le 2 septembre pour demander à la Commission européenne de tenir compte des prochains résultats de l’étude actuellement en cours concernant la législation existante relative à la production et commercialisation du matériel de reproduction des
végétaux avant de prendre toute décision hâtive. Lors du vote en commission le 21 septembre, je me suis prononcée en faveur de la réalisation d’une étude d’impact avant l’octroi d’une telle équivalence.

Retrouvez mon intervention

Partager sur facebook
Partager sur twitter