Communiqué de presse – Pour faire des économies, il faut moins de mini-sessions à Bruxelles et plus d’activités à Strasbourg

« Les députés européens commencent à entendre raison et diminuent le nombre de mini-sessions additionnelles à Bruxelles, qui passeront de 10 en 2015 à 3 en 2018 » se sont félicités, au nom de la délégation française, Anne Sander et Franck Proust à l’occasion de l’adoption en plénière aujourd’hui du calendrier des sessions du Parlement européen pour 2018.

« Il n’est pas normal de rajouter des sessions additionnelles à Bruxelles quand l’ordre du jour à Strasbourg n’est pas rempli. Nous regrettons à ce titre que des contraintes juridiques obligent le Parlement à tenir en urgence le vote final sur le budget 2017 – moment fort de la démocratie européenne – la semaine prochaine à Bruxelles, plutôt que cette semaine ou le 12 décembre à Strasbourg » ont déploré les deux élus.

« L’objectif, à terme, serait de supprimer les sessions additionnelles à Bruxelles, et de concentrer l’activité des sessions plénières à Strasbourg. Les prochains grands travaux de rénovation annoncés dans les bâtiments bruxellois nous en donnent l’occasion, » ont conclu Anne Sander et Franck Proust.

Partager sur facebook
Partager sur twitter