Monsieur le Président, faites l’Europe à Strasbourg – Lettre ouverte à Emmanuel Macron

Lettre ouverte à Emmanuel Macron, Président de la République, à l'occasion de la Fête de l'Europe : Monsieur le Président, En ce 9 mai, jour de la fête de l’Europe, je souhaite vous lancer un appel. Un appel pour faire de Strasbourg le creuset d’un renouveau européen.

Votre élection, que vous devez autant à vos partisans qu’à ceux qui voulaient faire barrage au Front National, permet de confirmer un acquis fondamental : la France ne peut se concevoir sans son destin européen. Ce choix des électeurs français a été salué dans toutes les capitales européennes.

 

Le premier chantier que vous devez engager est donc l’avènement d’une Europe plus démocratique et plus efficace, une Europe où la France retrouve toute sa place.

 

Or, ce chantier commence à Strasbourg, siège du Parlement européen et symbole de la réconciliation franco-allemande. L’histoire et les Traités ont désigné cette ville comme le cœur battant de la démocratie européenne. Malheureusement, le centralisme à l’œuvre à Bruxelles coïncide avec un affaiblissement du Siège du Parlement à Strasbourg et une technocratisation toujours plus poussée de l’Union européenne.

 

Rendre l’Europe plus démocratique et plus proche des citoyens, c’est redonner du poids et de la visibilité à Strasbourg. Une première étape, très prosaïque et très concrète, serait de transférer l’ensemble des activités législatives du Parlement européen en Alsace, et ne pas reconstruire l’hémicycle à Bruxelles qui tombe actuellement en ruine.

 

La seconde initiative, à moyen terme, serait l’avènement d’un véritable Parlement de la zone euro qui puisse débattre de la politique économique commune, de l’harmonisation fiscale et sociale nécessaire à notre monnaie unique, et qui serait le pendant démocratique du Pacte de Stabilité et de Croissance. Ce Parlement devrait lui aussi se réunir à Strasbourg. Cette idée figure dans votre programme, elle fait également consensus parmi de nombreux élus. Nous devons travailler là-dessus.

 

Le Brexit déplace le centre de gravité de l’Europe et remet le couple franco-allemand au cœur du moteur européen. Strasbourg porte dans son ADN l’héritage de ces deux pays et peut être l’huile qui dégrippera les rouages de la machine.

 

Monsieur le Président, pour relancer le projet européen, faites l’Europe à Strasbourg.

 

Anne Sander, Députée européenne

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter