La transition vers le bio doit rester avantageuse pour nos agriculteurs

Publié en mars 2021, le plan d’action bio de la Commission européenne vise à atteindre un objectif de 25% de part de biologique dans la part de la production agricole totale, alors qu'aujourd'hui, elle n'est que de 8,5%. Si cet objectif ambitieux est louable, je rappellais, en commission de l'Agriculture du Parlement européen, du 9 novembre, que cette transition ne pourra se faire qu’avec l'appui des consommateurs. Le bio doit rester avantageux pour nos agriculteurs, faute de quoi leur transition ne sera plus viable !
Partager sur facebook
Partager sur twitter