Fonds européen d’aide aux plus démunis – Une nécessaire conservation des crédits alloués aux États membres

La crise de la COVID-19 a considérablement augmenté le nombre d’Européens en grande précarité.

J’intervenais, le 22 septembre, en commission de l’Emploi et des
Affaires sociales du Parlement européen pour souligner l’importance du Fonds européen d’aide aux plus démunis – FEAD.
Il représente une ressource vitale pour les associations nationales
qui accompagnent des millions d’Européens en détresse. J’ai plaidé en faveur d’une conservation des crédits alloués aux États membres pour ce Fonds, afin de venir en aide aux personnes en grande difficulté, alors même qu’il était question de les réduire dans le prochain budget.

Retrouvez mon intervention

Partager sur facebook
Partager sur twitter