Développer l’apprentissage transfrontalier : rencontre à Wissembourg

J’ai visité le 19 septembre avec Elsa Schalk, Vice-présidente de la Région Grand-Est en charge de la jeunesse et de l’orientation, le Lycée Stanislas de Wissembourg sur le thème de l'apprentissage transfrontalier.
Grâce à la pugnacité du Directeur et des équipes enseignantes, ce lycée a pour ambition de proposer à ses élèves de faire au moins une expérience professionnelle dans le pays voisin.
En effet, le taux de chômage est de 4% dans le Bade-Wurtemberg, contre 9% en France. Les Allemands manquent de main d’œuvre et les Français d’offres d’emploi. Malheureusement, de nombreuses barrières entravent la mobilité : la langue, la reconnaissance des diplômes, le manque de ressources humaines et financières. L’une de mes priorités au Parlement européen est l’emploi transfrontalier, et je milite pour que le programme européen “Erasmus + pour les apprentis” soit plus ambitieux. Dans le cadre de l’intergroupe sur la coopération transfrontalière que j’anime au Parlement européen, une réunion spéciale sur l’emploi transfrontalier avait été organisée pour tenter de trouver des solutions. Parmi elles, la promotion du programme européen « Eures Transfrontalier » qui permet d’accompagner les demandeurs d’emplois dans leur mobilité.
Partager sur facebook
Partager sur twitter