Des garanties pour les éleveurs français

Peste porcine africaine

Malgré les mesures prises à la fois au niveau européen et au niveau des États membres concernés, l’UE n’est pas parvenue à endiguer la Peste porcine africaine. Cette nouvelle crise sanitaire, faute de vaccin ou de traitement existant, a des répercussions sociales et économiques importantes, notamment pour nos agriculteurs. En commission de l’Agriculture du Parlement européen, j’interrogeais la Commission européenne quant à l’efficacité des moyens déployés pour protéger nos éleveurs français face à cette épidémie, et plus particulièrement dans l’Est de la France, où la surpopulation des sangliers pourrait être un facteur aggravant. Je lui demandais également des précisions quant à la nouvelle règlementation qui entrera en vigueur dès 2021 et aux avancées concrètes qu’elle permettra dans la gestion des crises comme celle de la Peste porcine africaine.

Partager sur facebook
Partager sur twitter