Crise porcine – il est urgent d’agir

J'intervenais, ce jeudi 10 mars, en séance plénière lors du débat sur le sujet de la crise porcine au Parlement européen.
20160202 EP 031493A GEN 372 001

“Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, la situation est grave. Cela fait des mois que les agriculteurs vendent à perte. Rien qu’en France, 15 à 20 % des exploitations porcines sont au bord du dépôt de bilan.

La première raison de cette crise – l’embargo russe – est conjoncturelle. Que fait la Commission pour aider les agriculteurs à supporter les coûts de nos choix diplomatiques?

La seconde raison, structurelle, est le déséquilibre dans la chaîne de valeurs. Nous devons adapter notre droit de la concurrence pour permettre aux éleveurs de se regrouper afin de peser davantage sur la fixation des prix.

Enfin, au-delà du porc, c’est toute l’agriculture qui est en crise, et si l’Europe veut demeurer une puissance agricole durable, il est urgent d’agir.”

Pour revoir le débat

Partager sur facebook
Partager sur twitter