Concentration dans la grande distribution – Quelles réponses européennes et françaises?

Des inquiétudes persistent concernant les pratiques commerciales que les alliances peuvent développer notamment vis à vis des acteurs de la transformation agro-alimentaire, mais également concernant les effets potentiellement anti-concurrentiels du cumul de la concentration au niveau national dans le cadre de central d’achats et l’organisation dans le cadre d’alliance au niveau européen et international.

Ces phénomènes, dont l’étendu est à géométrie variable, pourraient permettre la perméabilité et l’échange potentiel d’informations privilégiées entre acteurs pour autant concurrents sur les marchés nationaux ou européens.

A l’occasion de la réunion de la commission de l’Agriculture du Parlement européen, j’ai interrogé M. Besson-Moreau, Député de l’Aube, rapporteur d’une commission d’enquête sur le fonctionnement de la chaine d’approvisionnement alimentaire et les nouvelles formes d’organisation des chaines de distribution. Je lui ai demandé son ressenti sur les engagements qui pouvrraient être pris au niveau européen sur ce sujet mais aussi les initiatives qui devraient être portées à l’occasion de la Présidence française de l’Union européenne.

Mon intervention.

Partager sur facebook
Partager sur twitter