Centenaire de la Guerre 14-18 Anne Sander, seule députée européenne d’Alsace, n’était pas invitée au Hartmannswillerkopf

C’était le 3 août dernier : au Hartmannswillerkopf, les présidents François Hollande et Joachim Gauck lançaient officiellement les festivités du centenaire de la Première Guerre mondiale, lors d’une cérémonie au Hartmannswillerkopf. Plusieurs personnalités régionales avaient été conviées, mais pas la seule députée européenne de la région Alsace, Anne Sander (PPE). Mme Sander s’est « émue » de cet oubli dans un courrier adressé au chef de l’État. Dans une réponse parvenue récemment à Mme Sander, le Présidence de la République dit « comprendre la déception » de l’eurodéputée et précise : « Il n’était pas possible de convier l’ensemble des élus alsaciens à cette cérémonie dont le format et l’organisation étaient particulièrement contraints ».
« Qu’on oublie d’inviter la seule eurodéputée de la région à de grandes commémorations franco-allemandes relève déjà d’une légèreté déconcertante », commente Anne Sander, qui y voit aussi un « mépris caractérisé ». La députée européenne rappelle que François Hollande a salué « les élus de la région Alsace » et que les eurodéputés figurent devant les élus des administrations locales ou régionales dans l’ordre protocolaire de la République. « C’est l’institution du Parlement européen que le président dédaigne, conclut-elle. La perte d’influence de la France dans les institutions européennes n’est pas à chercher plus loin. »

Partager sur facebook
Partager sur twitter