Assurer une transition jusqu’à deux années

D’une Politique Agricole Commune à une autre

Je me réjouis que les membres de la commission de l’Agriculture du Parlement européen aient voté, à l’unanimité, en faveur d’une transition d’un an, plus un an supplémentaire si nécessaire, avant la mise en œuvre de la nouvelle PAC 2021-2027. Cette dernière permet aux agriculteurs, déjà touchés par la crise de Covid-19, d’appliquer les règles existantes, leur évitant une période d’instabilité, en l’absence d’accord budgétaire sur le cadre financier post 2020 et dans l’attente de la finalisation de la négociation de la nouvelle PAC. Je me réjouis tout particulièrement, qu’à cette occasion, mes amendements relatifs à la révision des outils de gestion des risques, d’épargne de précaution et du fonctionnement de la réserve de crise aient été adoptés. Nous attendons maintenant le soutien des États membres, dont celui de la France.

Partager sur facebook
Partager sur twitter