Assurer la sécurité juridique des agriculteurs

Transition entre l’actuelle et la future PAC

La Commission européenne a enfin proposé des règlements de transition entre l’actuelle et la future PAC. Cette décision, que je salue, apportera plus de sécurité juridique aux agriculteurs, notamment dans ces temps d’instabilité. Cependant, le délai d’un an proposé par la Commission européenne me semble irréaliste, sachant que les négociations budgétaires n’avancent pas. C’est pourquoi, je lui ai demandé de prolonger cette période de transition à deux ans, afin de pouvoir laisser le temps de mettre en œuvre la nouvelle PAC sur le terrain.

Partager sur facebook
Partager sur twitter