Annulation de la session plénière d’octobre 2020 à Strasbourg

Le Parlement Européen ne se réunira cette semaine ni à Strasbourg, ni à Bruxelles. J’en prends acte. J’en appelle maintenant à la responsabilité de chacun. Je demande, comme je le fais depuis ces dernières semaines, la mise en place de compensations, à long comme à moyen termes.

Je demande surtout, qu’en urgence, une aide soit apportée aux entreprises alsaciennes, dont l’activité dépend entièrement de nos travaux, et qui, depuis mars, sont sans ressources. Elles assurent avec grande fidélité le fonctionnement des sessions plénières et se tiennent prêtes à nous accueillir. Aujourd’hui, elles ne peuvent plus tenir.

Partager sur facebook
Partager sur twitter