Limiter l’explosion des prix des engrais est possible, la Commission européenne en a les moyens !

La hausse spectaculaire des prix du gaz, provoquée notamment par la guerre en Ukraine, augmente, de fait, le prix des engrais. Ainsi, nos agriculteurs sont confrontés à des coûts de production de plus en plus élevés, qui a pour conséquence d’accroître le prix des denrées alimentaires. Depuis plusieurs mois, j’interpelle la Commission européenne afin qu’elle intervienne pour venir en soutien à l’agriculture européenne, particulièrement touchée.

Si la Commission européenne a déjà adopté des mesures pour assurer la résilience du système alimentaire européen, la boîte à outils à sa disposition propose encore de nombreuses opportunités non utilisées. Ainsi, il est possible d’organiser à l’échelle européenne l’achat commun d’engrais et ainsi de contribuer à stabiliser les prix en usant de toute la puissance de marché de l’Europe. Il est également envisageable, toujours en vertu du droit européen, de suspendre temporairement les droits de douane à l’importation des engrais. Des droits antidumping pèsent encore sur les engrais importés, j’avais, en novembre 2021 déjà, demandé la levée de ces droits.

Lors de la réunion de la commission de l’Agriculture du Parlement, je suis intervenue pour demander à la Commission européenne d’intervenir dans ce sens, afin de soutenir nos agriculteurs européens durement touchés par les différentes crises que traverse l’Europe.

Retrouvez mon intervention

Partager sur facebook
Partager sur twitter