Mettre fin au gavage, c’est condamné le secteur français du foie gras!

Je participais au débat en plénière à Strasbourg portant sur la résolution du Parlement européen sur la fin de l'ère des cages. Cette résolution fait suite à une initiative citoyenne européenne, enregistrée le 5 septembre 2018, visant à demander à la Commission de mettre fin à la détention des animaux d’élevage en cage. Dans cette résolution, le Parlement appelle à une suppression progressive des cages d’ici 2027 en tenant compte des besoins des différentes espèces et en prenant soin d’analyser l’impact avant toute mesure.

«Même si je me réjouis de l’adoption de la résolution en faveur du bien-être animal, je regrette profondément qu’un amendement, visant à interdire le gavage des canards et des oies ait été adopté en séance plénière.

Cet amendement sur le gavage a été déposé par les groupes des Verts et la Gauche Unitaire Européenne en séance plénière, alors même qu’il avait déjà été rejeté en commission de l’Agriculture.

Mettre fin au gavage, c’est condamné le secteur français du foie gras, un secteur vitrine des traditions représentatives de nos territoires. C’est aussi mettre en difficulté une filière économique qui fait rayonner l’excellence de la France à l’international.

Cet amendement est hors du champ de la résolution qui porte sur les cages et non sur les modes de production. Elle est malheureusement représentative de l’agribashing que subissent aujourd’hui nos agriculteurs.

Retrouvez l’intégralité de mon intervention

Partager sur facebook
Partager sur twitter